Vice amiral (ret.) Duncan « Dusty » Miller, C.M.M., C.S.M., CD.

Biographie / Le 15 juin 2016

Le vice‑amiral Miller est ravi d’avoir été nommé, en décembre 2015, colonel honoraire de l’Aviation royale canadienne (ARC), car il affectionne grandement le milieu de l’aviation en général et l’aéronavale en particulier. Il a été nommé colonel honoraire du 406e Escadron maritime d’entraînement opérationnel de Shearwater, en Nouvelle‑Écosse.

C’est en 1965 que le colonel honoraire Miller s’engage dans la Marine royale canadienne (MRC), alors qu’il fréquente l’Université Bishop’s à Lennoxville, au Québec. Il obtient son diplôme en 1968, puis est accepté à un cours de pilotage en 1969, mais quelqu’un le pousse à y renoncer. Il devient plutôt contrôleur aérien guerre anti-sous-marine (GASM) à bord de son premier navire, le  NCSM MARGAREE, fonction qu’il aime beaucoup et qui lui permettra de voler à bord de presque tous les aéronefs de la Marine canadienne, depuis le Horse jusqu’au Sea King, en passant par l’Aurora (membre du VPI). Il devient le contrôleur aérien le plus gradé (OTAN, grade A) en 1970 et conserve cette qualification même en tant que second, jusqu’en 1983. Son père avait fait un bref passage au sein de la Royal Air Force et son beau‑père avait volé à bord de Spitfires pour l’ARC pendant la Seconde Guerre mondiale. Sa fille a fait partie des cadets de l’Air. L’amour de l’aviation est donc une affaire de famille!

Le colonel honoraire Miller a servi pendant 38 ans dans la Marine. Au cours de sa carrière, il a exercé diverses fonctions, notamment celles de commandant de deux navires et de la 1re Escadre de destroyers du Canada, commandant du Centre de guerre des Forces canadiennes (où il a commandé une bonne dizaine d’exercices tactiques avec d’importantes forces aériennes, de 1987 à 1990), commandant du groupe opérationnel naval du Canada pendant la guerre du golfe Persique de 1990, commandant de la force logistique alliée en 1990, directeur – Besoins de la Marine, au Bureau du Conseil privé, de 1992 à 1995, commandant de l’État‑major de liaison des Forces canadiennes à Londres, au Royaume‑Uni, commandant des Forces maritimes de l’Atlantique de 1997 à 2000, et commandant suprême allié adjoint par intérim de l’OTAN en Atlantique et chef d’état‑major de 2000 à 2003. Il a été le commandant du QG de l’OTAN pour le programme de surveillance aérienne de l’Amérique du Nord AWACS de l’OTAN après le 11 septembre.

Après son départ à la retraite, en 2003, le colonel honoraire Miller a exercé les fonctions de commandant de la force interarmées pour les grands exercices d’entraînement des militaires de l’OTAN, de l’Union européenne, de l’Allemagne et des Pays‑Bas au Centre Pearson pour le maintien de la paix, avant leur départ pour l’Afghanistan. Récemment, il a fait partie du comité de commémoration pour le 50e anniversaire du Sea King, a présidé le comité consultatif de la médaille de la bravoure des premiers ministres de la Nouvelle‑Écosse, de 2012 à 2015, puis le comité consultatif des arts du lieutenant‑gouverneur. Il préside, depuis 2014, le corps des commissionnaires de la Nouvelle‑Écosse et a également présidé le conseil des commissionnaires de l’Est et le conseil consultatif des commissionnaires. Il a fait partie du conseil d’administration du Quai 21 de 1999 à 2010, présidé le Fonds de commémoration de la marine canadienne de 2004 à 2009, dirigé le service de transports pour anciens combattants Walter Callow et fait partie de divers groupes de soutien actif aux vétérans.

Le colonel honoraire Miller fait partie de plusieurs groupes musicaux : la chorale communautaire Phoenix, la chorale masculine Nova Voce de la Nouvelle‑Écosse, la musique Stadacona où il a été soliste à la commémoration de la bataille de l’Atlantique et les Rataplan Players qui recueillent des fonds pour les théâtres. Lui et son épouse Ann sont très fiers des membres de l’Aviation et se font un plaisir de promouvoir leur travail et leur précieuse contribution à la sécurité du Canada.

Date de modification :