2e Escadron des mouvements aériens

Le 2e Escadron des mouvements aériens (2 Esc Mouv Air) a été établi en 1951 afin de fournir du personnel entraîné et expérimenté pouvant soutenir les opérations aériennes et les activités de transport aérien au cours d’opérations de déploiement n’importe où dans le monde. En 2006, le 2 Esc Mouv Air est devenu le seul escadron des mouvements aériens de l’ARC et le plus grand employeur de techniciens des mouvements et de régulateurs des Forces canadiennes (FC). De plus, l’Escadron est le principal responsable de la mise sur pied d’une force en ce qui concerne les techniciens des mouvements sélectionnés pour devenir arrimeurs dans l’ensemble de la flotte de mobilité aérienne.

L’Escadron mène ses activités dans le bâtiment 66 et dans l’installation d’embarquement des passagers à la 8e Escadre Trenton, et est responsable d’assurer un transport sécuritaire et efficace des passagers, des bagages, du fret et du courrier qui proviennent de la 8e Escadre Trenton, qui y font escale ou à destination de celle-ci. Les membres sont responsables d’organiser, d’emballer et de charger un large éventail de cargaisons des palettes aux véhicules, puis même à d’autres aéronefs.

En moyenne, le 2e Escadron des mouvements aériens manutentionne 36 millions de livres de marchandises et prend en charge 42 000 passagers en moyenne chaque année. L’Escadron appuie presque tous les déploiements et exercices majeurs des Forces armées canadiennes.

En plus du transport aérien continu offert à la 8e Escadre, le 2 Esc Mouv Air maintient une capacité de déploiement grâce à ses quatre sections mobiles des mouvements aériens (SMMA) de dix personnes. Les déploiements au pays et à l’étranger servent à préparer ces équipes aux opérations en temps de guerre et aux opérations de contingence.

Les membres du 2e Escadron des mouvements aériens sont fiers de leur devise : « Nunquam Non Paratus » (Toujours prêts).

Histoire

La 2e Unité des mouvements aériens (2 UMA) a été mise sur pied le 1er avril 1951 à la station de l’ARC Lachine, à l’aéroport Dorval. Son rôle consistait à assurer de façon efficace et économique la prise en charge des passagers et la manutention du fret et du courrier ainsi que le soutien du 426e Escadron avec des adjoints à la circulation aérienne (appelés plus tard des arrimeurs). L’unité utilisait deux équipes de piste pour décharger les aéronefs selon un régime de 24 heures de travail suivies de 24 heures de congé.

Au cours des premières années, l’Unité a participé au pont aérien de Corée, à plusieurs opérations Leap Frog, au réapprovisionnement des régions nordiques et à l’intervention lors de la crise du canal de Suez. En 1952, avec l’arrivée des cargos volants C119 au sein de l’ARC, l’Unité a été munie de chariots élévateurs à fourche, de chariots et de palettes pour s’acquitter de ses fonctions de chargement des aéronefs. L’Unité a emménagé en 1956 dans une installation plus grande de l’aéroport Dorval, pour se retrouver sans abri en 1957 par suite d’un incendie qui a complètement détruit l’aérogare. La 2 UMA a pris le chemin de Trenton, en Ontario, en 1959. À la même époque, l’ARC a acquis des aéronefs Yukon, dont l’arrivée a marqué le début des vols transatlantiques réguliers de passagers et de marchandises. Des milliers de tonnes de marchandises et des milliers de passagers transitent depuis, chaque année, par les installations de la 2 UMA.

Vers la fin des années 1960, trois sections mobiles des mouvements aériens (SMMA) étaient établies à Trenton pour faire face à la fréquence accrue des opérations mondiales. Les équipes ont été largement déployées pour participer à des opérations comme l’opération Boxtop (le réapprovisionnement de la SFC Alert) et l’opération Snowgoose (la rotation des militaires canadiens à destination et en provenance de Chypre). En 1975, une nouvelle aérogare de marchandises établie dans le hangar 1 a été munie de balances modernes et d’un plancher à rouleaux.

Plus tard au cours de la même année, l’UMA a aussi obtenu la sanction royale pour son emblème et sa devise « NUNQUAM NON PARATUS – TOUJOURS PRÊTS ». L’Unité a pris part à pratiquement toutes les opérations du Groupe transport aérien pendant les années 1970 et 1980. Elle a notamment reçu une Mention élogieuse du Chef d’état-major de la Défense pour son importante contribution aux opérations Friction, Scimitar et Scalpel, en 1991. L’Unité a été rebaptisée 2e Escadron des mouvements aériens (2 Esc Mouv Air) le 1er avril 1992 lors de l’adoption du concept des escadres au sein de la Force aérienne.

Aujourd’hui, le 2e Escadron des mouvements aériens manutentionne 36 millions de livres de marchandises, de bagages et de courrier et prend en charge 42 000 passagers en moyenne chaque année. Il occupe les hangars 1 et 2 ainsi qu’une nouvelle installation d’embarquement des passagers qui a ouvert en 1997. L’Escadron continue de faire honneur à sa tradition de soutien des opérations de transport aérien et de contribuer au mandat général de mobilité aérienne de la 8e Escadre.

Nos coordonnées

2e Escadron des mouvements aériens
8e Escadre Trenton
CP 1000 station Forces
Trenton ON  K0K 3W0