Des aviateurs disparus durant la Seconde Guerre mondiale à bord d’un avion Avro Anson retrouvés en Colombie-Britannique

Article de nouvelles / Le 30 mai 2014

Du Ministère de la Défense nationale

Les ossements de quatre aviateurs disparus dans l’écrasement d’un avion-école de la Seconde Guerre mondiale en Colombie-Britannique ont été retrouvés lors d’une opération menée en collaboration avec le bureau des coroners de la Colombie-Britannique (British Columbia Coroners Service).

Les quatre aviateurs – le sergent William Baird, de l’Aviation royale du Canada, de même que les sous-lieutenants d’aviation Charles George Fox et Anthony William Lawrence, et le sergent Robert Ernest Luckock, de la Royal Air Force britannique –  effectuaient un exercice de navigation à bord de l’avion Avro Anson L7056 en octobre 1942. Ils ne sont jamais revenus de cette mission.

« Nous n’oublierons jamais le sacrifice de ceux qui nous ont précédés, et nous ne pouvons trop insister sur l’importance de retrouver nos collègues aviateurs, » a dit le lieutenant- général Yvan Blondin, commandant de l’Aviation royale canadienne. « Peu importe le temps qui passe, faire ce qui est juste pour nos gens et leur famille est une priorité pour l’Aviation. »

Le Ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes collaborent avec la Commonwealth War Graves Commission et le Joint Casualty and Compassionate Centre au Royaume-Uni pour planifier une cérémonie d’inhumation, en consultation avec les descendants des aviateurs en vue d’offrir à ces dernier un lieu de dernier repos honorable et approprié dans la concession des sépultures de guerre du Commonwealth.

À bord de leur appareil, les membres de l’équipage, appartenant tous à la 32e unité d’entraînement opérationnel de l’Aviation royale canadienne, ont décollé de Patricia Bay, en Colombie-Britannique, le 30 octobre 1942. Ils ne sont jamais revenus de cette mission et n’ont jamais été retrouvés durant les opérations de recherche qui ont suivi. On a présumé que les quatre aviateurs à bord avaient péri, et leurs noms ont été inscrits sur le Mémorial d’Ottawa, qui rend hommage aux disparus. L’épave de l’Avro Anson a été localisée au sud de l’île de Vancouver en octobre 2013 par une entreprise forestière, Teal-Jones Cedar Products Ltd, qui travaillait dans les environs; les responsables ont aussitôt communiqué avec les autorités. 

Le MDN et les FAC ont collaboré avec le bureau des coroners de la Colombie-Britannique, qui a compétence sur le site de l’écrasement, pour mener une opération de récupération du 5 au 9 mai 2014.  L’opération visait essentiellement à récupérer des ossements humains et des artéfacts et à éliminer tout danger potentiel pour l’humain ou pour l’environnement. L’accès au site de l’écrasement est interdit actuellement, pendant que le Ministère procède à des tests en environnement. 

Plus de 100 membres du personnel naviguant ont perdu la vie en s’envolant de Patricia Bay pendant la Seconde Guerre mondiale.

Date de modification :