ARCHIVÉE - Hommage à des anciens combattants de l’ARC en Virginie

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Article de nouvelles / Le 23 décembre 2013

par Joanna Calder

À Richmond, en Virginie, on a rendu hommage plus tôt cette année à seize jeunes Américains de cet État qui sont morts au combat durant la Seconde Guerre mondiale alors qu’ils servaient dans l’Aviation royale du Canada (ARC).

Une plaque en pierre a été inaugurée à la mémoire de ces anciens combattants, le 22 octobre 2013, au Virginia War Memorial. Près de 200 personnes ont assisté à la cérémonie, dont de nombreux membres des familles des aviateurs qui ont péri au champ d’honneur.

Les travaux de recherche visant à établir l’identité de ces militaires de la Virginie ont été dirigés par M. Karl Kjarsgaard, l’un des directeurs du Bomber Command Museum of Canada situé à Nanton, en Alberta. Au fil des années, M. Kjarsgaard a relevé les noms d’Américains qui sont morts alors qu’ils servaient dans l’Aviation royale du Canada.

« En collaboration avec Karl Kjarsgaard, nous avions dressé une première liste de 13 anciens combattants de la Virginie dans l’ARC à commémorer », a expliqué M. Jeb Hockman, directeur du marketing et des communications de la Virginia War Memorial Educational Foundation.

« Nous avons lancé une invitation dans les médias en Virginie afin de trouver des descendants vivants de ces aviateurs. Au cours de cette période, des descendants et des historiens nous ont fait découvrir trois autres anciens combattants. Les noms de ces 16 hommes sont maintenant gravés sur la plaque qui se trouve ici. »

« La Virginie est le premier État américain à rendre hommage à ses fils de l’Aviation royale canadienne qui ont sacrifié leur vie pour la liberté. À mon humble avis, ce sont des fils adoptifs du Canada », a indiqué M. Kjarsgaard au journal Times-Dispatch de Richmond, en Virginie.

Il a souligné l’importante contribution des personnes suivantes à ce projet : M. Hugh Halliday, un historien de l’ARC dont les travaux de recherche ont permis l’établissement de la liste maîtresse des Américains qui ont servi dans l’ARC, M. Chris Charland, un historien adjoint à la Force aérienne, M. Richard Koval, un historien de l’ARC qui a fourni les noms de nombreux Américains ayant servi dans l’ARC et le révérend Bob Bluford, un pilote de Liberator décoré ayant servi au sein de la Force aérienne américaine. Le révérend Bluford, qui demeure à Richmond, a soutenu activement le projet visant à rendre hommage au 16 militaires de la Virginie.

Les noms des anciens combattants de la Virginie sont gravés sur une plaque à laquelle sont fixés l’insigne de guerre de l’Aviation royale canadienne et les armoiries de l’État de la Virginie. Le plus remarquable, c’est que l’aluminium qui a servi à fabriquer les deux armoiries provient du bombardier Halifax LW682 de l’Aviation royale du Canada – un appareil abattu au‑dessus de la Belgique en 1944 et récupéré en 1997. Les armoiries ont été créées par Behrends Bronze Inc., une entreprise établie à Edmonton, en Alberta.

Du métal provenant de ce même aéronef se trouve dans la toiture du Bomber Command Memorial à Londres, en Angleterre, qui rend hommage à tous les membres du Bomber Command – et en particulier à ceux qui ont fait le sacrifice ultime. Le monument commémoratif de Londres a été inauguré par Sa Majesté la reine Elizabeth II le 28 juin 2012.

Le métal ayant servi à la confection de la plaque de la Virginie et de la toiture du bomber Command Memorial a été offert par le Bomber Command Museum.

M. Laurie Hawn, député d’Edmonton Centre, représentait le ministre d’Anciens Combattants Canada à la cérémonie tenue en Virginie. Parmi les autres dignitaires présents qui ont pris la parole, mentionnons M. Robert F. McDonnell, gouverneur de la Virginie, ainsi que des représentants de l’Aviation royale canadienne, de l’ambassade du Canada à Washington D.C. et des forces militaires des États-Unis. L’honorable Anne Cools, membre du Sénat canadien qui représente Toronto-Centre-York, a également pris part à la cérémonie sur l’invitation du Bomber Command Museum. « Pendant près de dix ans, la sénatrice Cools a appuyé les projets, les buts et les objectifs du Bomber Museum of Canada », a expliqué M. Kjarsgaard.

« Le drapeau unifolié du Canada figurait fièrement sur la scène, et un chœur d’une école secondaire locale a ouvert la cérémonie en chantant les hymnes nationaux des États‑Unis et du Canada. Le Canadien Jim Blondeau a interprété une chanson originale intitulée The American Eagle and the Proud Maple Leaf », a précisé M. Hockman.

Le lendemain de la cérémonie, M. Hawn a décrit l’événement à ses collègues du Parlement.

« Depuis près de deux siècles, Canadiens et Américains n’hésitent pas à franchir le 49e parallèle pour lutter aux côtés de leurs voisins. Neuf mille Américains ont ainsi servi dans l’Aviation royale du Canada pendant la Seconde Guerre mondiale, et 764 d’entre eux ont fait le sacrifice ultime dans leur lutte pour la liberté.

« Hier, j’ai eu l’immense honneur de représenter le Canada au Virginia War Memorial à l’occasion du dévoilement d’une plaque en hommage aux 16 fils de cet État qui ont péri au service du Bomber Command de l’Aviation royale du Canada. Aux côtés du gouverneur de la Virginie, Robert McDonnell, de membres de l’état‑major, de dirigeants civils, d’anciens combattants et de proches des 16 soldats tombés au front, j’ai pu admirer cette pierre arborant, en aluminium, les armoiries du Commonwealth de la Virginie et de l’ARC.

« Le courage et le sacrifice ne sauraient s’arrêter aux frontières », a indiqué M. Hawn. « Des Canadiens et des Américains ont uni leurs forces en des temps agités, et notre monde en est ressorti grandi. Les liens qui unissent le Canada et les États‑Unis ont été forgés sur l’enclume de causes communes et dans le sang de nos fils et de nos filles. »

Les seize aviateurs de la Virginie qui ont perdu la vie durant leur service dans l’Aviation royale du Canada sont :

  • le sous-lieutenant d’aviation Felix Paget Boswell de Montgomery, mort le 12 août 1942;
  • le 1er lieutenant John Miller Earman de Rockingham County, mort le 27 avril 1944 (durant son affectation à l’Aviation royale du Canada);
  • le capitaine d’aviation James Pyle Jessee de Lebanon, mort le 15 septembre 1946;
  • le sergent Lionel Lodowick Burks de Bluefield; mort le 24 juillet 1942;
  • l’adjudant de deuxième classe Thomas Coke Du Bose de Richmond, mort le 5 avril 1943;
  • le sergent Ralph Theodore Edwards de Norfolk, mort le 2 avril 1942;
  • le sous‑lieutenant d’aviation Ronald Hayes de Norfolk, mort le 7 décembre 1942;
  • le sous-lieutenant d’aviation James Gilmer Heath de Richmond, mort le 16 septembre 1942;
  • l’aviateur‑chef William Deveraux Langhorne de Chatham, mort le 9 octobre 1941;
  • le lieutenant d’aviation Harry Alexander Lowe de Chatham, mort le 13 juillet 1945;
  • le sous‑lieutenant d’aviation Harold Barbour Moore de Boones Mill, mort le 2 mars 1943;
  • l’aviateur‑chef Charles Francis Nash de Portsmouth, mort le 13 juin 1942;
  • le lieutenant d’aviation Richard Fuller Patterson de Richmond, mort le 7 décembre 1941;
  • le sous‑lieutenant d’aviation Esmond Mark David Romilly d’Alexandria, mort le 30 novembre 1941;
  • l’adjudant de première classe Fred Renshaw Vance de Norfolk, mort le 13 juillet 1943;
  • le sergent de section Thomas Austin Withers de Roseland, mort le 27 juillet 1942.

(Note : La majorité des renseignements sur les grades et les dates de décès des aviateurs proviennent du site Web du Mémorial virtuel de guerre du Canada.)

Au sujet du Virginia War Memorial

La planification du Virginia War Memorial a commencé en 1950; la construction a pris fin en 1955 et le monument a été inauguré l’année suivante. Le sanctuaire baptisé Shrine of Memory en est la pièce maîtresse. On trouve également sur les lieux un auditorium, un centre des visiteurs et un centre éducatif.

À ses débuts, le Shrine of Memory affichait sur ses murs de pierres et de verre les noms des soldats de la Virginie tombés au combat durant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée. Une annexe a été inaugurée en 1981 pour rendre hommage aux combattants ayant perdu la vie durant la guerre du Vietnam. Puis, en 1996, on y a ajouté les noms des soldats morts durant la guerre du golfe Persique. Somme toute, près de 12 000 noms sont inscrits sur ces murs.

À l’extrémité sud du sanctuaire se trouve Memory, une statue conçue par Leo Friedlander. Cette sculpture de sept mètres est l’œuvre de Joseph Campo et de William Kapp. Créée à partir de 45 tonnes de marbre blanc, elle témoigne à la fois de la profonde tristesse et de la grande fierté qu’éprouvent les citoyens de la Virginie à l’égard de leurs frères et sœurs disparus au combat.

Données extraites des archives d’Anciens Combattants Canada et du site Web du Virginia War Memorial.

Date de modification :