Le 436e Escadron de transport participe à la distribution de jouets à des enfants dans le Nord

Article de nouvelles / Le 21 décembre 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d’images » pour voir d’autres photos.

Par Makala Chapman

En combinant plus de 2 000 jouets, un CC-130J Hercules de la 8e Escadre Trenton, en Ontario, et la Gendarmerie royale du Canada (GRC), on permettra à des enfants habitant dans certaines des collectivités canadiennes du Grand Nord de vivre un Noël bien spécial.

« Jouets pour le Nord » est une tradition annuelle qui en est à sa huitième édition. Comme dans le passé, l’équipe de la GRC a, pendant plus de six mois, recueilli des jouets auprès d’entreprises commanditaires, notamment Crayola, Lego et Hasbro.

Après l’envoi des jouets de Toronto à la 8e Escadre, le 29 novembre, des militaires du 2e Escadron des mouvements aériens, basé à la 8e Escadre, ont préparé leur expédition aux centres de la GRC à Happy-Valley Goose Bay, à Terre-Neuve-et-Labrador, et à Thunder Bay, en Ontario. Une fois la précieuse cargaison chargée à bord d’un CC-130J Hercules, l’équipage du 436e Escadron de transport était prêt à décoller, tôt le matin du 7 décembre.

Puisque l’Aviation royale canadienne (ARC) procède régulièrement à des exercices dans le nord du Canada, le transport des jouets a pu se faire gratuitement, dit le capitaine Kevin Sawyers, commandant de vol.

« Nous exécutons constamment des vols d’entraînement. Donc, quand nous pouvons intégrer des activités comme [Jouets pour le Nord] à de tels exercices, l’équipage ne peut qu’en retirer des avantages, ajoute le capitaine. C’est notre travail au quotidien : transporter des chargements et des gens, d’un endroit à un autre. »

Les autres membres de l’équipage prenant part au vol d’entraînement étaient le capitaine Derek Passma, le sergent Patrick Johnson, le caporal Mike Watt et le caporal Ted Lapkin.

Après avoir parcouru plus de 2 000 kilomètres, le Hercules a atterri à Happy-Valley, où l’équipage a reçu l’accueil du personnel de la GRC et de la 5e Escadre Goose Bay. Christopher Attewell, policier de la GRC, qui a aidé à décharger les palettes de jouets, a mentionné que son équipe allait consacrer quelques jours au triage et à l’emballage des cadeaux. Il a ajouté que la GRC livrerait ensuite les jouets dans des collectivités éloignées, telles que Nain, Natuashish et Hopedale, grâce à un avion Twin Otter, à des motoneiges et à d’autres moyens de transport.

« Ces jouets pourraient bien être les plus beaux que les enfants vont recevoir. La plupart de ces collectivités n’ont qu’un seul magasin, parfois deux, où l’on peut se procurer de tels produits. Le choix n’est donc pas très grand », explique le policier Attewell.

« Toute la collectivité se réunit autour du père Noël lorsqu’il distribue les jouets, ajoute-t-il. Quand les jeunes reçoivent leurs cadeaux, il leur arrive de pleurer, tout comme les parents, qui vont essuyer quelques larmes de joie. »

« Nous sommes fiers de notre collectivité et de notre pays », affirme le caporal Nicholas Merritt, qui fait partie de la 25e Escadrille de police militaire à la 5e Escadre. « Grâce à des activités comme celle-ci, nous redonnons au pays un peu de tous les bienfaits que nous en retirons. »

Le caporal Merritt nous a confié avoir hâte d’emballer les cadeaux et être heureux de contribuer à une cause aussi noble : « Beaucoup de ces collectivités nordiques n’ont aucun accès routier, donc, en aidant la population, nous vivons une merveilleuse expérience. Nous savons que ces boîtes-cadeaux vont rendre de nombreuses personnes heureuses. »

Après avoir déchargé les jouets à Terre-Neuve-et-Labrador, l’équipage du Hercules s’est envolé vers Thunder Bay, où il a également été accueilli par les membres du personnel d’un détachement de la GRC.

« Nous avons ainsi la chance inouïe d’interagir avec des enfants vivant dans des collectivités éloignées qui rencontrent rarement des policiers, dit Darryl Waruk, policier de la GRC, et tout le monde a beaucoup de plaisir. » M. Waruk avoue aimer particulièrement regarder les enfants jouer avec leurs cadeaux, un large sourire aux lèvres.

« Cet effort supplémentaire de notre part permet d’embellir un peu la vie de ces jeunes, conclut M. Waruk. C’est une merveilleuse occasion de tisser des liens entre les policiers, les militaires, les donateurs et les collectivités. »

 Depuis le lancement du programme « Jouets pour le Nord », celui-ci a permis de recueillir des jouets d’une valeur supérieure à un demi-million de dollars et de les distribuer à des enfants dans le besoin.

Date de modification :