Un exemple de courage : le sous-lieutenant Morley Roy Shier

Article de nouvelles / Le 21 juillet 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Par le major Bill March

Né le 4 décembre 1894, dans le canton Scott, près de Leaskdale, en Ontario, Morley Roy Shier fait ses études à Leaskdale et à Uxbridge avant d’entreprendre une carrière d’enseignant. Il a accepté un poste à l’école Earl Grey, à Toronto, quand il prend la décision de devenir militaire. Le 15 novembre 1917, il se joint au Royal Flying Corps. 

Après avoir terminé son instruction dans divers établissements du Royal Flying Corps Canada, au Canada et aux États-Unis, le sous-lieutenant Shier reçoit, en avril 1918, sa commission d’officier en tant que pilote dans la Royal Air Force (RAF) nouvellement créée. Un mois plus tard, il se trouve en Angleterre, où il habite pendant des mois afin de terminer son instruction avancée. En juillet, il est affecté au 256e Escadron et cantonné dans le village de Seahouses, sur la côte du Northumberland, dans le nord-est de l’Angleterre.

Le 256e Escadron se sert de l’avion biplace Airco DeHavilland 6 (DH6) pour mener des patrouilles côtières et anti-sous-marines. Toutefois, doté d'un moteur plutôt faible, le DH6 ne peut pas transporter de bombes et un observateur en même temps. Par conséquent, les pilotes exécutent souvent leurs patrouilles seuls, ce qui leur permet de transporter quelques armes légères. 

Le 6 septembre 1918, par une journée plutôt brumeuse, le capitaine d’aviation Shier s’envole à bord du DH6 C5172 pour effectuer une patrouille au-dessus de la mer du Nord. Pour des raisons qui restent inconnues, l’avion plonge dans la mer à environ 32 kilomètres au large de la côte. Le capitaine d’aviation Shier, dont on n’a jamais retrouvé le corps, a sans doute succombé à la noyade.

La nouvelle de sa mort ne parvient au pays qu’en octobre. Lucy Maud Montgomery, amie de la famille et auteure du livre Anne… La Maison aux pignons verts, écrit dans son journal : « Mardi, j’ai appris la mort de Morley Shier, un jeune homme bien de notre église. » En janvier 1919, elle dédie son nouveau livre, La Vallée Arc-en-ciel, à la mémoire des trois membres de sa communauté qui ont perdu la vie pendant la guerre. La dédicace se lit comme suit : « À la mémoire de Goldwin Lapp, Robert Brookes et Morley Shier, qui ont fait le sacrifice suprême afin de faire en sorte que les vallées heureuses de leur pays natal soient protégées des ravages de l’envahisseur. »

Comme on n’a jamais retrouvé le corps du capitaine d’aviation Shier, son nom figure sur le monument commémoratif Hollybrook à Hampshire, en Angleterre. Au moment de sa mort, il n’avait que 23 ans.

Date de modification :