Bellanca Scout C-GSSD - Épilogue

Rapport / Le 25 juillet 2011 / Numéro de projet : Bellanca Scout C-GSSD - B Cat

Endroit : Gimli (Manitoba)
État : Investigation Complète
Date: 2011-07-25

Le pilote de remorqueur était aux commandes d’un avion Bellanca Scout appuyant les activités du programme de vol à voile des Cadets de l’Air. Au toucher des roues, après avoir remorqué un planeur, le pilote s’est rendu compte qu’il se rapprochait rapidement du point d’arrêt prévu, par le travers du point de largage du planeur. Il a freiné brutalement, ce qui a ralenti l’avion, mais soulevé la queue de l’appareil. Il a alors relâché les freins et tiré le manche à fond. Peu de temps après, il a senti que l’avion roulait sur une bosse, possiblement en raison de la surface inégale du terrain, et il a de nouveau freiné, immobilisant ainsi l’avion. Toutefois, la queue a continué de se soulever, et l’avion s’est lentement retourné pour retomber sur le dos. Le pilote est sorti de l’avion avec de légères blessures, et il a été conduit au centre médical local.

Comme l’enquête n’a révélé aucune défaillance technique de l’avion, elle a surtout porté sur les manœuvres au sol, les techniques de pilotage, les contraintes que le pilote s’était imposées, les procédures d’arrivée du personnel et l’examen des documents de formation. L’enquête a révélé que, au fil du temps, le pilote avait pris l’habitude de placer le manche en position intermédiaire et de freiner plus brutalement qu’il est nécessaire dans le cas d’un avion Scout. Le pilote a peut-être acquis ces techniques inadéquates en pilotant l’avion Pawnee à train classique, qui est beaucoup plus lourd. Malgré le maintien et la vérification annuelle des compétences du pilote, les mauvaises techniques n’ont pas été relevées et, par conséquent, n’ont jamais été corrigées.

L’enquête a permis de conclure que, pour immobiliser l’avion avant le point d’arrêt prévu que le pilote s’était imposé et pour éviter un conflit de circulation potentiel perçu, le pilote a freiné brutalement alors qu’il tirait le manche à fond, ce qui a fait lever la queue de l’avion et déclencher la séquence qui a mené à l’accident. Le pilote a de nouveau freiné inadéquatement avant que la roulette de queue ne retouche le sol, et l’avion a capoté.

Comme mesures de prévention, le pilote a reçu une formation théorique supplémentaire et effectué des vols de confirmation, avant de reprendre ses fonctions de pilote. Un dossier national d’information aux pilotes a été publié pour prescrire aux pilotes de remorqueur du programme de vol à voile des Cadets de l'Air de prendre connaissance du rapport d’enquête sur la sécurité des vols concernant l’accident du L‑19 survenu à Comox en juin 2010, ainsi que le rapport complémentaire approfondi également publié relativement à cet accident. Les mesures de prévention recommandées comprenaient la modification des consignes de vol locales relatives à l’aménagement de l’aérodrome et l’examen de la formation en prise de décisions offerte aux pilotes des cadets de l’Air.

Date de modification :