CC15004 Airbus - Épilogue

Galerie d'images

Rapport / Le 8 mai 2015 / Numéro de projet : CC15004 - D Category

Lieu : Op Impact
Date : 2015-05-08
État : Investigation Complète

Le 8 mai 2015, à 15 h 10 (L), l’avion CC150 a quitté sa base d’opération en vue d’une mission de ravitaillement en vol à l’appui de l’opération IMPACT. Une fois sa mission menée à bien, l’équipage navigant a pris le chemin du retour pour regagner sa base. Après environ 4 heures de vol, et à 1 h 15 de vol de l’atterissage, l’équipage a soudainement senti des vibrations qui ont duré de 3 à 4 secondes; il a ressenti ces vibrations dans le manche et les pédales du palonnier dans le poste de pilotage, ainsi que dans l’avion en général. L’équipage navigant a vérifié toutes les pages du moniteur électronique centralisé de bord, mais il n’a rien trouvé d’inhabituel.

Le vol s’est poursuivi sans autre incident, et l’avion a atterri en toute sécurité à 20 h 24 (L). Une fois l’avion au sol, une inspection extérieure a révélé le décollement et le détachement en vole du bord de fuite de la gouverne de profondeur droite. Ces dommages ont été jugés mineurs. Quatorze mois après le premier événement, un décollement semblable s’est produit sur deux autres gouvernes de profondeur, sans toutefois entraîner de détachement de la gouverne de profondeur. Ces dommages ont également été jugés mineurs.

Les responsables de l’enquête ont déterminé que la température de surface élevée en raison du schéma de couleurs foncé combinée à une infiltration d’humidité avait altéré les propriétés de l’adhésif structural entre le revêtement et l'âme en nid d'abeilles de la gouverne de profondeur de manière à ce qu’un décollement se soit produit lors d’opération en conditions normales.

Un certain nombre de mesures préventives ont déjà été prises quant à la flotte de CC-150 Polaris, dont les suivantes : l’application d’un nouveau schéma de couleurs clair sur les surfaces en matériau composite afin de réduire l’échauffement, l’augmentation de la fréquence des inspections de la gouverne de profondeur et la révision du programme de maintenance préventive afin qu’il comprenne la prise régulière de radiographies et la vérification du matériau d’étanchéité lors de chaque inspection de la gouverne de profondeur. De plus, une étude sur les effets potentiels de la peinture foncée sur le matériel de l’ARC est en cours, et un processus d’examen a été établi afin qu’une situation pareille ne se produise pas. 

Date de modification :