CH149906 Cormorant - Épilogue

Galerie d'images

Rapport / Le 7 août 2013 / Numéro de projet : ch149906-D-Cat

Endroit : Aéroport de Kamloops (C.-B.)
Date : 2013-08-07
État : Investigation Complète

L’hélicoptère CH149906 effectuait un décollage normal pour se placer en vol stationnaire à 10 pieds de hauteur. Trois secondes après le décollage, à trois ou quatre pieds du sol, l’équipage a entendu un bruit sourd suivi des tonalités d’avertissement principal et de panne moteur. Tandis que l’hélicoptère amorçait un léger mouvement de lacet, le pilote aux commandes a d’abord cessé d’augmenter la puissance avant de la réduire lentement pendant que l’appareil retombait sur la piste. Le couplemètre du moteur no 2 indiquait une valeur nulle et, à 1115 °C, la température d’admission de la turbine était élevée. Après l’exécution d’une procédure d’arrêt d’urgence du moteur no 2, l’hélicoptère a roulé jusqu’à l’aire de trafic où l’on a suivi la procédure d’arrêt normale.

Une inspection endoscopique a d’abord confirmé que le moteur no 2 était endommagé en aval du deuxième étage du compresseur. Le moteur a ensuite été envoyé à un entrepreneur de troisième échelon pour qu’il effectue son inspection complète avec démontage, sous la supervision du fabricant d’origine du moteur. Le démontage a révélé que deux aubes adjacentes du disque aubagé formant le deuxième étage du compresseur s’étaient rompues à l’emplanture, causant des dommages secondaires aux composants moteur en aval de la trajectoire des gaz. Les aubes manquantes n’ont pas été retrouvées, mais les faciès de rupture du disque aubagé indiquaient clairement des signes de fatigue. 

L’enquête a permis de déterminer qu’un frottement atypique des aubes contre le carter du moteur était probablement à l’origine de la fatigue de grande amplitude qui a mené à l’amorce de fissures. Une fois formée, la fissure s’est propagée sous une charge de fatigue polycyclique normale jusqu’à provoquer une défaillance. L’enquête n’a pas permis de déterminer les causes exactes du frottement atypique, mais deux facteurs ont pu contribuer à un tel phénomène; d’abord, un dégagement plus étroit suivant le remplacement du disque aubagé du deuxième étage dans le cadre de travaux de maintenance de troisième échelon et, ensuite, l’emplacement du moteur dans la cellule.

La principale recommandation de sécurité commande la remise à neuf du carter moteur de tous les hélicoptères CH149 afin de garantir un bon dégagement entre les extrémités des disques aubagés et le carter du moteur. De plus, il est recommandé d’avoir recours aux essais prévus de la cellule du CH149 en vol et au sol pour documenter les écarts potentiels associés aux divers emplacements du moteur dans la cellule, ce qui pourrait expliquer les dommages subis dans le cadre du présent événement.

Date de modification :