LA SECONDE GUERRE MONDIALE (1939-1945)

La Bataille d’Angleterre (1940)

Le cmdt avn Ernie McNab, photographié en octobre 1940, a piloté un Hurricane pendant la bataille d’Angleterre avec le 1er Escadron. Il est l’auteur de la première victoire aérienne de l’ARC pendant la guerre.

 « Jamais, dans l’histoire des conflits humains,

une dette n’aura été si grande à l’endroit d’un si petit nombre. » 

- Winston Churchill

L’été de 1940 est une période sombre pour les Alliés. Avec une rapidité étonnante, les forces d’Adolf Hitler ont subjugué la majeure partie de l’Europe. À la mi-juin, les forces alliées ont été expulsées du continent, et les forces nazies ont atteint la Manche et se préparent à envahir l’Angleterre.

« La bataille de France est terminée », a dit le premier ministre britannique Winston Churchill. « Je m’attends à ce que la bataille d’Angleterre commence d’un jour à l’autre. »

Hitler ordonne l’élimination de la Royal Air Force (RAF) pour que l’invasion puisse avoir lieu. La bataille aérienne commence le 10 juillet. Les nazis attaquent alors les convois, les ports et les stations radars côtières de la Grande-Bretagne. En août, ils déploient d’immenses efforts pour détruire la capacité de l’aviation de chasse britannique dans les airs et au sol. L’un des pires carnages se produit le 13 août. Quelques jours plus tard, Churchill fait l’éloge des braves aviateurs en prononçant des mots qui ont survécu aux décennies : « Jamais, dans l’histoire des conflits humains, une dette n’aura été si grande à l’endroit d’un si petit nombre. »

À la fin d’août, les forces alliées commencent à bombarder Berlin pour riposter au bombardement accidentel de Londres par la Luftwaffe. Furieux, Hitler ordonne des attaques massives de bombardement contre les villes britanniques, et le blitz commence le 7 septembre.

Toutefois, tandis que les bombes pleuvent sur Londres, l’attention de la Luftwaffe est détournée des aérodromes et des systèmes de défense de l’air au sud. Aspect plus important encore, ce changement permet au Fighter Command d’être averti plus tôt des attaques aériennes allemandes et de mieux s’y préparer.

Les pilotes se dirigent au pas de course vers leurs aéronefs.

Le 15 septembre, les Allemands déclenchent une attaque massive, mais, malgré des combats acharnés, la Royal Air Force, en employant de nouvelle tactique, triomphe.

Deux jours plus tard, Hitler reporte l’invasion; il ne l’envisagera plus jamais sérieusement. À la fin de septembre, la bataille d’Angleterre prend fin sans tambour ni trompette. La bataille d’Angleterre est le premier affrontement militaire remporté par des forces aériennes et elle marque la première défaite de l’Allemagne pendant la guerre.

Plus de 2 300 pilotes et membres d’équipage britanniques ainsi qu’environ 600 personnes d’autres pays ont participé dans la bataille. De ce nombre, 544 ont perdu la vie, notamment 23 Canadiens.

Plus de 100 Canadiens ont participé à la bataille, surtout dans le 1er Escadron de l’ARC (plus tard nommé la 401e Escadron) et dans le 242e Escadron de la RAF. Il est estimé que 300 Canadiens ont servi parmi les équipes au sol.