LA SECONDE GUERRE MONDIALE (1939-1945)

James "Stocky" Edwards

Le lieutenant-colonel d’aviation James Francis « Stocky » Edwards fait partie des pilotes de l’Aviation royal canadienne (ARC) qui combattent ceux de l’Axe et contribuent à éliminer l’ennemi de l’espace aérien. Il n’a que 19 ans lorsqu’il se joint à l’ARC en octobre 1940. À la fin de la guerre, il aura à son crédit 20 victoires confirmées (si l’on ajoute les victoires probables, le total passe à 30) et aura atteint le grade de lieutenant-colonel d’aviation.

Il remporte la plupart de ses victoires pendant la campagne d’Afrique du Nord. James Edwards est aux commandes d’un P-40 Kittyhawk et se mesure aux Messerschmitt (Me) 109, un avion plus rapide et mieux armé que le P-40, qui n’aura cependant jamais le dessus sur lui.

« J’aurais aimé changer d’appareil avec l’ennemi presque tous les jours, » affirme Edwards. « Le Me-109 était plus rapide et avait une vitesse ascensionnelle supérieure; on ne pouvait donc pas commettre d’erreur. Si je le ratais la première fois, gare à moi! »

Edwards jouera aussi un rôle clé lorsqu’il s’agira d’apprendre aux nouveaux pilotes de son escadron à utiliser le Kittyhawk de la façon la plus ingénieuse possible.

Il y a ensuite la campagne d’Italie. Edwards change son Kittyhawk pour un Supermarine Spitfire VIII et fait partie du 417e Escadron de l’ARC et du 92e Escadron de la Royal Air Force (RAF). Il continue d’accumuler les victoires : un jour, il détruit trois Focke Wulf 190 et un autre Me-109 tandis que la Luftwaffe tente d’empêcher l’Armée américaine d’établir une tête de pont à Anzio, dans le sud de l’Italie.

En tout, il effectuera 373 sorties opérationnelles durant la guerre, et son appareil ne sera jamais abattu.

En 2013, Edwards vit à Comox (Colombie-Britannique) et est le plus vieil as canadien qui est toujours en vie. Stocky Edwards a été intronisé au Panthéon de l’Aviation du Canada en 2013.