LA SECONDE GUERRE MONDIALE (1939-1945)

Charles W. “Charley” Fox

Quand l’Aviation royale canadienne (ARC) a perdu le colonel honoraire Charly Fox en octobre 2008, elle a perdu plus qu’un ancien pilote de Spitfire décoré et un héros de guerre de 88 ans. Elle a perdu un de ses porte-parole les plus aimés et les plus compétents.

Fox inspirait tous ceux et celles qui écoutaient ses anecdotes et découvraient son amour de la vie.

Fox a affiché un palmarès de guerre impressionnant. Il a exécuté trois sorties avec le 412e Escadron de chasse, le jour J, le 6 juin 1944. Il a formé des pilotes dans le cadre du Plan d’entraînement aérien du Commonwealth britannique et il a détruit ou endommagé 153 véhicules ennemis. Le 17 juillet 1944, il a mitraillé un véhicule à bord duquel se trouvait le feld-maréchal Erwin Rommel, le « renard du désert », qui commandait alors les opérations allemandes en Normandie. Rommel a été blessé et n’a jamais pu revenir à son poste. L’intervention de Fox a peut-être changé le cours de la guerre.

Après avoir servi pendant six ans dans la force auxiliaire de l’ARC, Fox prend sa retraite de la vie militaire après la guerre, mais il reviendra à titre de colonel honoraire du 412e Escadron de transport à Ottawa. Il sera aussi un des orateurs les plus occupés et les plus populaires de la Force aérienne. Au cours des 15 dernières années de sa vie, il a partagé ses expériences avec une nouvelle génération en parlant des combats aériens avec des étudiants du secondaire et avec d’autres ainsi qu’en fondant les Torch Bearers (les Porteurs du flambeau) pour faire connaître les expériences vécues par les prisonniers de guerre.

À peine quelques mois avant sa mort, Fox a reçu la Décoration des Forces canadiennes des mains du chef d’état-major de la Force aérienne, le lieutenant-général Angus Watt. En tout, Charley Fox aura servi pendant 14 ans seulement dans l’ARC, si l’on inclut les années au cours desquelles il a été colonel honoraire, mais sa contribution au Canada est trop considérable pour qu’on puisse la mesurer.

Charles W. “Charley” Fox