LE DÉBUT DE LA GUERRE FROIDE (1945)

Le 4 avril 1949, le Canada devient un des membres fondateurs de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), une alliance militaire de sécurité collective mise sur pied pour protéger l’Europe contre l’expansionnisme soviétique. Le Canada enverra des troupes en Europe, mais il apportera sans doute sa plus grande contribution en décidant en 1951 de créer la 1re Division aérienne, dont le quartier général sera tout d’abord établi en France et dont les avions patrouilleront dans le ciel d’Europe au cours des 40 années suivantes pour aider à protéger le continent contre toute agression soviétique.

OPERATION « Leap Frog »

Opération « Leap Frog », le convoyage de 11 escadrons de l’Aviation royal canadienne (ARC) et de leurs avions F-86 Sabre vers l’Europe, comprend trois phases : « Leap Frog » I, en mai et juin 1952, « Leap Frog » II, en septembre et octobre 1952, et « Leap Frog » III, en mars 1953.

Les escadrons formeront ensuite quatre escadres qui constitueront la 1re Division aérienne dont le quartier général sera à Metz (France). Elles représenteront la contribution du Canada à la défense aérienne de l’Europe assurée par l’OTAN.

EscadreEscadrons
1er Escadre, à Marville (France) les 410e, 439e et 441e Escadrons de chasse
2e Escadre, à Grostenquin (France) les 416e, 421e et 430e Escadrons de chasse
3e Escadre, à Zweibrücken (Allemagne) les 413e, 427e et 434e Escadrons de chasse
4e Escadre, à Baden-Soellingen (Allemagne) les 414e, 422e et 444e Escadrons de chasse

Pendant des décennies, l’Europe demeure un lieu d’affectation de choix pour les membres de l’ARC. En 1969, la 1re Division aérienne devient le 1er Groupe aérien du Canada, dont le quartier général est situé à Lahr (Allemagne de l’Ouest). En fait, les escadres et les escadrons seront réorganisés et déménageront plusieurs fois. Le nombre d’escadrons variera, mais le groupe continuera de défendre la démocratie sans broncher sur le front engendré par la guerre froide.

Après la chute du mur de Berlin en 1989, les relations entre l’Union soviétique et l’Ouest s’améliorent. Le Canada annonce qu’il retirera son personnel d’Europe et qu’il y fermera ses bases en 1994. L’ARC met fin à ses opérations aériennes le 1er janvier 1993 et elle clôt ainsi un important chapitre de son histoire.

LE SAVIEZ-VOUS?

Le 12 mai 1958, le Canada et les États-Unis signent l’accord bilatéral de défense aérienne le plus fructueux de l’histoire. Le Commandement de la défense aérienne de l’Amérique du Nord (NORAD) a en fait été mis sur pied le 12 septembre 1957, à Colorado Springs (Colorado), de sorte que les opérations sont déjà en cours quand l’accord est signé. Le mot « aérienne » a été remplacé par « aérospatiale » dans le titre du Commandement, dans le monde contemporain de la technologie de pointe, mais ce commandement binational, qui centralise le contrôle opérationnel des moyens de défense aérienne du continent, demeure à ce jour un modèle de coopération internationale.