LE DÉBUT DE LA GUERRE FROIDE (1945)

Le lt avn Syd Burrows (à gauche) et le lt avn Jack Frazer.

Le lieutenant-colonel Syd Burrows s’enrôle dans l’Aviation royale canadienne (ARC) en 1951 juste au moment où le Canada apporte une contribution massive (vu sa taille) à la lutte contre le communisme. Il est affecté à la 3e Escadre, à Zweibrücken (Allemagne), et dirige une section de quatre Sabre franchissant l’Atlantique dans le cadre de l’opération « Leap Frog » III. Pendant son affectation, il vole avec la patrouille acrobatique, les Fireballs.

Mais il est sur le point de vivre un incident fort inhabituel…et dangereux en vol.

Burrows décolle avec trois autres avions du 434e Escadron de la base de Baden-Soellingen (Allemagne de l’Ouest), le matin du 13 septembre 1954, pour simuler une attaque aérienne contre Zweibrücken. C’est une journée magnifique… jusqu’à ce qu’un faucon vienne s’écraser dans la verrière de son Sabre : l’impact fracasse le plexiglas et, du coup, les éclats rendent Burrows aveugle de l’œil gauche. Malgré tout, après avoir transmis un mayday aux autres membres de sa section, il retire son casque et son masque à oxygène pour enlever le sang qui voile son œil droit.

Syd Burrows

Burrows peut s’éjecter, mais, alors à peine conscient, il réussit à poser son appareil en toute sécurité. Il perdra totalement l’usage de son œil gauche, mais il récupérera ses qualifications de vol, pilotera des avions multimoteurs tels que le Dakota et adoptera le surnom de « cyclope ».

Son courage et son souci du devoir vaudront à Burrows la Croix de l’Aviation (AFC). Il dit en rigolant que l’AFC lui a en fait été remise parce qu’il a réussi à « sauver un avion très coûteux ».

En 2004, le ministre des Anciens combattants décerne sa mention élogieuse à Syd Burrows pour le leadership dont il a fait preuve en créant « Au service du Canada : le septième livre du Souvenir »