La Vie dans la Force Aérienne

While the Air Force is the younger sibling of the Army and Navy, it has nevertheless developed a wealth of symbols and heritage in its history. Many of these symbols were adapted from the Royal Air Force and are similar to symbols found in other Commonwealth air forces, such as the Royal New Zealand Air Force and the Royal Australian Air Force. Some of these traditions, such as Christmas dinner, are also celebrated by the Army and Navy.

Les désignations des aéronefs

Le Globemaster arborant le numéro d’empennage 177301 a été le premier livré à l’Aviation royal canadienne (ARC).

La première lettre de la désignation d’un aéronef montre qu’il s’agit d’un appareil canadien et la seconde indique de quel type d’aéronef il s’agit. Ainsi donc, les lettres CC désignent les avions-cargos, les lettres CH, les hélicoptères, les lettres CF, les avions de chasse, les lettres CP, les avions de patrouille et les lettres CT, les avions-écoles.

Les trois chiffres désignent la flotte d’aéronefs dont il s’agit. Ils sont souvent fonction du nom choisi par le constructeur. Par exemple, le C-17 Globemaster III est devenu le CC-177 Globemaster III quand il est entré en service dans les Forces canadiennes. D’ailleurs, il s’agit bel et bien du CF-188 Hornet, bien qu’on l’appelle communément CF-18.

Le numéro d’empennage, qui désigne un appareil en particulier, comprend les trois chiffres de la flotte et trois autres chiffres identifiant l’appareil en question. Par exemple, l’avion no 177701 est le premier Globemaster livré au Canada. Quand les nouveaux Hercules de modèle J sont entrés en service, on a pris les trois derniers chiffres dans la gamme 600 plutôt que dans la gamme 300, parce qu’on a considéré qu’il s’agissait essentiellement de nouveaux avions.

Par ailleurs, faut-il insérer un trait d’union dans les noms? Pour les documents officiels et opérationnels, la réponse est non. Cependant, on utilise un trait d’union dans les documents produits pour le public pour suivre ainsi le style adopté dans la presse civile. C’est pourquoi les formules CH146 et CH-146 sont toutes les deux utilisées pour désigner le Griffon.