La Vie dans la Force Aérienne

LE SAVIEZ-VOUS?

Une photo d'une promotion du programme d’exercice physique de l"ARC

L’Aviation royal canadienne (ARC) a suscité l’un des premiers engouements pour la bonne forme physique!

Bien avant les bas de réchauffement et les vidéos de mise en forme des années 1980 ou les DVD sur le renforcement des abdos d’aujourd’hui, l’ARC fait la promotion du programme d’exercice physique « 5BX » et « 10BX » (BX pour « exercices de base ») pour les hommes et les femmes. L’avantage du système est qu’il ne nécessite ni équipement coûteux ni un abonnement à un gymnase. Il est créé pour permettre aux équipages d’aéronef dans le Grand Nord de rester en forme au moyen d’exercices d’aérobie autonomes.

Bill Orban, athlète et scientifique de la Défense nationale, met le programme au point en 1956. Celui-ci est tellement populaire que 23 millions d’exemplaires de la brochure de l’ARC sont vendus au public canadien. Le programme est d’ailleurs traduit en 13 langues. Même les productions cinématographiques et télévisées de l’époque parlent des exercices 5BX ou 10BX ou du programme d’exercices de l’ARC.

La Force aérienne reçoit encore aujourd’hui des demandes d’exemplaires du programme. On peut sans doute le trouver dans les boutiques de livres d’occasion, ou encore en télécharger un exemplaire gratuitement en se rendant sur l’Internet.

Les colonels honoraires

La tradition canadienne consistant à nommer des officiers honoraires auprès des unités a pris naissance dans les forces armées britanniques et elle est implantée chez nous depuis un peu plus d’un siècle.

L’ARC a adopté cette tradition en 1931 en nommant à titre honoraire quatre officiers à la retraite, notamment Billy Bishop, afin d’exprimer sa gratitude pour les services qu’ils avaient rendus. D’autres nominations honoraires n’ont pas tardé à suivre. Les premiers colonels honoraires ont été nommés dans des escadrons auxiliaires à compter de 1934. En 1992, sous l’impulsion du lieutenant-général Dave Huddleston, alors commandant du Commandement aérien, les escadrons de la Force régulière ont eux aussi adopté cette pratique.

Plus de 250 distingués Canadiens et Canadiennes ont servi la Force aérienne en cette capacité. Plusieurs ont été des officiers militaires à la retraite, mais on compte aussi parmi les colonels honoraires du passé et du présent des personnalités du monde des médias, des musiciens, des artistes, des chefs d’entreprise et bien d’autres encore.

Le programme des colonels honoraires de la Force aérienne contribue avec vigueur et efficacité à stimuler l’esprit de corps. Il encourage et entretient un solide soutien de la part de la collectivité et il crée des liens entre la population canadienne et la Force aérienne dans toutes les régions du pays.

Insigne et devise de l’ARC, à l’origine

Insigne et devise de l’ARC, à l’origine

L’ARC a adopté la devise latine Per ardua ad astra (À travers les embûches, jusqu’aux étoiles) de la Royal Air Force (RAF) le 23 avril 1923. Cette devise a remplacé celle qu’avait choisie à l’origine l’Aviation canadienne, soit Sic itur ad astra (Telle est la voie vers les étoiles).

Depuis l’accession de la reine Elizabeth II au trône, en 1953, l’emblème de l’ARC fait voir la couronne de Saint-Édouard (ou couronne de la reine), plutôt que la couronne Tudor (ou couronne du roi) qui avait été utilisée pendant le règne de son père et celui de son grand-père.