Galerie des vidéos

Opérations de l'Aviation royale canadienne (ARC)

Transcription

00:03

Opérations de l'ARC

00:06

Musique

03:49

Produit par affaires publiques de 'Aviation royale canadienne © 2015

Royal Canadian Air Force (RCAF) Modeling and Simulation

Transcription

[Musique avec conversations radio indistinctes en arrière-plan tout au long de la vidéo]

« Two to taxi on Bravo. Enter the apron at your discretion »

« Calling Golf Three, this is the Raptor net. I need you to stay off these means »

« [indistinct] …runway zero six right »

[texte qui apparaît dans la vidéo]

Entraînement virtuel

Sites multiples en temps réel

Espace de combat simulé

Compétences de niveau international

Disponibilité accrue des aéronefs

Meilleurs résultats opérationnels

La capacité aérienne expéditionnaire

Transcription

Musique en trame de fond

Liste restreinte

Titre

Drapeau canadien flottant au vent

Tour de contrôle d’un aérodrome à Ottawa (Canada)

Texte affiché dans la vidéo :

New Era, New Capability / Nouvelle ère, nouvelle capacité

Un hélicoptère CH-47 Chinook en plein vol, suivi d’un hélicoptère CH-146 Griffon, à Ottawa (Canada)

Gros plan sur le côté de l’hélicoptère Chinook, d’où l’on peut voir un technicien des Forces armées canadiennes (FAC)

Un appareil C-17 Globemaster atterrit dans l’Arctique

Une file de motoneiges tirent des qamutiks autour d’un iceberg dans l’Arctique

Des parachutistes équipés de sangles d’ouverture automatique sautent de l’arrière d’un avion

Texte affiché dans la vidéo :

Flexible…/ Souple…

Des douzaines de parachutistes sous des parachutes circulaires s’approchent du sol

Des soldats descendent d’un Globemaster pendant la nuit

Un véhicule militaire est déchargé d’un avion pendant la nuit

Des véhicules militaires circulent dans des rues des Philippines

Les hélices d’un CP-140 Aurora sont actionnées, tandis qu’un membre des FAC au sol fait des signaux manuels au pilote

Plan aérien d’un quartier inondé

Texte affiché dans la vidéo :

Tailored to needs… / Adaptée aux besoins

Un panneau « Pathway closed » flotte sur les eaux d’une zone inondée

Un hélicoptère Griffon en plein vol

Gros plans des pilotes de l’hélicoptère Griffon en vol

Des militaires aident des citoyens à descendre de l’hélicoptère Griffon

Des citoyens et des militaires unissent leurs efforts pour transporter des sacs de sable d’un camion à un barrage

Des citoyens et des militaires forment une chaîne pour transporter des sacs de sable à un barrage

Un hélicoptère de recherche et sauvetage Griffon en vol (air‑air) au‑dessus de la Jamaïque

Texte affiché dans la vidéo :

Ready to Respond … Prête à agir …

Des membres du personnel de recherche et sauvetage aident des citoyens à descendre d’un hélicoptère CH-149 Cormorant

Un CF-18 Hornet (chasseur à réaction) décolle d’une piste

Le pilote d’un Hornet en plein vol regarde autour de lui

Plan aérien de la Libye à partir du Hornet

Gros plan sur des d’ordinateur

Gros plan du visage d’un technicien tourné vers un écran d’ordinateur

Plan aérien à basse altitude d’un destroyer des FAC

Un CH-124 Sea King en vol, transportant un ballot

Texte affiché dans la vidéo :

In Canada or abroad / Au Canada ou à l’étranger

Un Sea King dépose un ballot sur un navire des FAC

Plan aérien d’une scène de destruction après une catastrophe naturelle dans les Philippines

Des membres des FAC aident des militaires philippins à transporter les provisions qu’ils viennent tout juste de recevoir (y compris de l’eau et de la nourriture) dans un camion aux fins de distribution

Des membres du personnel médical des FAC examinent un bébé, à Haïti, tandis que sa mère se tient tout près

Un membre du personnel médical des FAC examine un jeune enfant à Haïti

Des citoyens philippins saluent de la main au départ d’un hélicoptère

Des membres des FAC tiennent une affiche sur laquelle on peut lire « Proudly delivered by Royal Canadian Air Force » à l’arrière d’un aéronef, en France

Générique

Opérations de l'ARC dans le Nord

Transcription

00:05

Le Nord subit d’importants changements.

La fonte de la glace ouvre certainement la voie à une augmentation de la navigation, du tourisme et l’exploitation de nouvelles ressources…

À mesure que ces changements climatiques entraîneront une croissance de l’activité dans les régions nordiques du Canada, il faut prévoir que les problèmes de sécurité se feront plus criants.

L’accessibilité croissante du Nord pourrait se traduire par une hausse des activités illégales… comme l’immigration clandestine, la contrebande et une augmentation de matières polluantes.

Des navires construits pour un environnement plus clément de conception inadéquate pourraient certainement nuire à l’environnement fragile… et l’augmentation du nombre d’avions commerciaux survolant le Nord canadien pourrait accentuer le risque de catastrophes aériennes majeures dans cette région.

00:59

L’Aviation royale canadienne opère dans les conditions difficiles et rigoureuses du Nord depuis sa création en 1924.

L’Aviation royale canadienne a arpenté et cartographié cette région du Canada et, ce faisant, a augmenté notre connaissance du Nord et notre capacité à naviguer dans cet environnement difficile.

Durant la guerre froide, les défenses aériennes du Canada ont été développées pour faire face aux potentiels risques d’une guerre nucléaire entre les États-Unis et l’Union soviétique.

01:32

Le rôle de travailler dans le Nord devient de plus en plus important depuis plusieurs années. Les changements climatiques, l’augmentation des activités dans le Nord fait que pour nous l’Aviation royale canadienne, on doit vivre le Nord. On parle beaucoup d’opérations expéditionnaires mais ces opérations expéditionnaires pour l’Aviation royale canadienne, ça commence au Canada et quand on parle du Canada, il faut parler du Nord.

02:00

On doit s’assurer qu’on est capable d’opérer dans le Nord. On doit s’assurer que tout ce que l’on fait pour développer notre capacité expéditionnaire doit se faire en premier pour développer une sécurité canadienne, une sécurité dans le Nord.

02:15

La Force aérienne du Canada améliore ses capacités à opérer dans le Nord afin d’être plus en mesure de faire face aux défis associés aux changements climatiques et à l’accroissement de l’activité dans la région.

Avec sa nouvelle flotte d’appareils…..les C-17, les Hercules de modèle J et les Chinook de modèle F….l’ARC a les appareils polyvalents dont elle a besoin pour opérer dans toutes les régions du Canada incluant le Nord.

Dans les années à venir, l’ARC continuera d’améliorer sa capacité d’intervenir plus efficacement dans le Nord…en prenant avantage des avancées technologiques……et en intégrant totalement ses flottes d’hélicoptères et d’avions lors d’opérations arctiques.

02:56

L’Aviation royale canadienne est déterminée à soutenir le Gouvernement et à travailler avec ses partenaires militaires, civils et gouvernementaux pour assurer que le Nord soit fort et en sécurité.

Major Jeremy Hansen

Transcription

Je suis le major Jeremy Hansen, je suis membre de l’Aviation royale canadienne et je suis astronaute à l’Agence spatiale canadienne. J’aimerais vous faire part aujourd’hui de certaines des possibilités que le Canada m’a offertes, notamment au sein de l’aviation.

Afin de se préparer à une mission dans l’espace, il faut acquérir de nombreuses compétences différentes et bien connaître les systèmes de la Station spatiale internationale et la fusée qui y amène l’équipage et qui l’en ramène. Enfin, les astronautes doivent apprendre à utiliser le Canadarm et le Dextre, c’est-à-dire le manipulateur agile spécialisé qui est l’autre robot canadien équipant la Station spatiale internationale.

On doit aussi s’entraîner à marcher dans l’espace, ce qui est très exigeant et très enivrant. En outre, il faut avoir confiance en soi et posséder des qualités de chef. Les Cadets de l’Air m’ont fait voir certains des avantages de la persévérance et les récompenses qu’elle procure. Quand je réfléchis à ma vie, je constate que certaines des compétences inculquées par les Cadets ont en fait été reprises par la Force aérienne qui les a ensuite renforcées.

C’est ce qui m’a permis de devenir un bon pilote de chasse. En fait, les forces armées m’ont toujours mis au défi : elles me demandaient toujours d’aller plus loin, au-delà de mon seuil de confort. Ces défis ont atteint leur paroxysme dans le cockpit d’un avion de chasse CF18. Tous ces défis m’ont préparé aux rigueurs des voyages dans l’espace, ce qui m’a finalement amené à l’Agence spatiale canadienne où je m’entraîne maintenant depuis quatre ans en vue d’une mission dans l’espace.

L’Agence spatiale canadienne et les Canadiens possèdent un laboratoire dans l’espace, soit la Station spatiale canadienne. En fait, cette année même, un autre représentant de l’Agence spatiale canadienne et de l’Aviation royale canadienne s’est rendu dans l’espace, et j’ai nommé l’astronaute Chris Hadfield.

Nous allons poursuivre sur la même voie et envoyer des astronautes à la Station spatiale internationale pour aider l’humanité, faire des travaux scientifiques et apprendre comment vivre et travailler dans l’espace.

Je vis une expérience très particulière en collaborant avec Les Ailes d’époque du Canada, car cet organisme partage un but commun avec les Forces canadiennes et l’Agence spatiale canadienne. Cet objectif est une source d’inspiration pour les jeunes.

Quelle meilleure façon d’inspirer les jeunes que de leur raconter l’histoire de certains des militaires, hommes et femmes, de l’Aviation royale canadienne, de leur parler des avions à bord desquels ceux-ci ont servi et des missions qu’ils ont accomplies. Dans la trame de ces récits existe une grande modestie canadienne, mais quand on va vraiment au fond des choses, on découvre le formidable héroïsme de nos aviateurs d’autrefois.

Il est vraiment important de raconter cette histoire à nos jeunes Canadiens d’aujourd’hui. Ce sont les fondements sur lesquels le Canada a été construit. Ce partenariat avec Les Ailes d’époque du Canada me permet de prendre les commandes de cet avion historique, le F-86 Sabre. C’est un magnifique avion, à n’en pas douter, un avion merveilleusement intégré dans l’histoire de notre pays.

C’était un excellent avion. Quiconque a piloté un certain nombre d’avions pendant sa carrière, y compris le Sabre, vous dira, je vous le garantis, que le Sabre était son préféré, et je peux comprendre pourquoi. Soixante ans plus tard, cet appareil vole encore superbement.

Pour moi, ce fut un rêve devenu réalité que de prendre place dans cet avion monoplace; j’ai ressenti un grand plaisir quand je l’ai fait voler à nouveau pour la première fois. Ce fut tout un défi, mais aussi quelque chose de très enrichissant. J’ai eu l’impression de vivre l’histoire du Canada. À bien y réfléchir, je constate que nous poursuivons la tradition d’excellence du Canada, une tradition qu’entretiennent Les Ailes d’époque du Canada, l’Agence spatiale canadienne et les Forces canadiennes qui posent ensemble les bons gestes pour les bonnes raisons.

Je sais que le Canada joue un rôle de chef de file au profit de notre planète, et cela m’inspire beaucoup. La perspective qui s’offre à nos soldats m’enthousiasme; c’est une perspective qui sera la mienne quand je quitterai la surface de notre Terre pour me rendre dans l’espace. Il s’agit d’un point de vue important qui me rend très fier des Canadiens en général.

La journée nationale de commémoration

Transcription

« Le drapeau canadien a flotté avec honneur ces douze dernières années dans le théâtre d’opérations en Afghanistan. Aujourd’hui, en cette journée nationale de commémoration, il est important de nous souvenir…

… de nous souvenir que certains de nos confrères et consœurs ont payé de leur vie cette présence en Afghanistan alors que plusieurs autres en porteront pour toujours les marques. Nous devons garder ça en mémoire, et toujours leur faire honneur.

Les défis rencontrés durant la mission en Afghanistan ont été immenses. Toujours prêts à réagir, les membres de l’Aviation royale canadienne n’ont jamais reculé devant les obstacles. Je suis extrêmement fier d’eux et de leur rôle au succès de la mission.

Nous y avons acquis une expérience extraordinaire qui fait de nous aujourd’hui une organisation encore plus intégrée et capable de répondre aux demandes présentes et futures.

Si les membres de l’Aviation royale canadienne ont réussi avec autant de brio leurs tâches là-bas, c’est surtout grâce au support sans faille qu’ils ont reçu de leurs familles ainsi que de l’appui témoigné par les Canadiens et Canadiennes… Croyez-moi, se sentir appuyé à tous les instants fait vraiment une différence dans les circonstances.

Je me joins donc à tous les Canadiens et Canadiennes afin d’exprimer ma reconnaissance à tous ceux et celles qui ont servi au fil des années à la mission canadienne en Afghanistan.

Merci… »

Date de modification :