Des participants au programme Sentinelle de la 17e Escadre Winnipeg reçoivent leur insigne

Article de nouvelles / Le 28 septembre 2020

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d’images » pour l'agrandir.

Le Programme Sentinelle des Forces armées canadiennes vise à soutenir le bien-être mental et physique du personnel. Réunissant plus de 3 000 participants qualifiés, le programme joue un rôle important dans la prévention et la détection de la détresse chez les collègues, mais aussi dans le soutien qu’on leur apporte. Une fois dûment formés, les participants au programme doivent suivre une formation tous les ans afin de maintenir leurs connaissances et de découvrir les nouvelles ressources à leur disposition. Les membres du personnel civil peuvent également se porter volontaires s’ils obtiennent l’assentiment de leurs supérieurs et de l’aumônier de leur région affilié au programme Sentinelle.

Afin de souligner le programme Sentinelle et la fierté que suscitent les membres du personnel qui ont terminé la formation, c’est avec plaisir que nous vous proposons l’article suivant au sujet de la 17e Escadre Winnipeg, au Manitoba.

Par Bill McLeod

Le capitaine Kevin Pauley et le caporal Phillip Kargut ont reçu leur tout nouvel insigne de Sentinelle du colonel Eric Charron et de l’adjudant-chef Claude Faucher, respectivement commandant et adjudant-chef de la 17e Escadre Winnipeg, lors d’une brève cérémonie dans l’atrium du quartier général de la 17e Escadre, le 24 juin 2020.

Les deux militaires représentaient les quelque 140 participants au Programme Sentinelle qui ont été formés à la 17e Escadre à ce jour. Selon l’aumônier de l’escadre et le major Kevin Olive, représentant du commandement du Programme Sentinelle de l’ARC, les militaires qui ont suivi la formation liée au Programme Sentinelle de l’ARC devraient recevoir leur insigne au cours des deux prochaines semaines.

Le Programme Sentinelle, établi par le Service de l’aumônerie royale canadienne, est un réseau de soutien par les pairs composé de volontaires de tous les grades qui sont formés et supervisés. Dans le passé, la culture militaire a peut-être fait en sorte qu’il était difficile pour les militaires de chercher et de demander de l’aide. Les membres du Programme Sentinelle, en tant que pairs, peuvent aider à détecter la détresse chez les militaires et permettre à ceux-ci d’accéder aux ressources à leur disposition.

« Nous parlons des gens; on en dit qu’ils sont importants, a affirmé le colonel Charron après la remise des insignes. Le premier chapitre de la politique de défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement l’indique. Alors, qu’est-ce que ça veut dire? Que veut-on dire quand on affirme que les gens sont importants? Il peut s’agir de paroles, de mots ou d’actes.

« L’insigne que vous portez aujourd’hui, il représente l’action. C’est vous deux qui avez décidé de sortir des rangs, a-t-il poursuivi. C’est facile d’être avec tous les autres et de dire "Oui, oui, on va aider", ou de lancer une sorte de cri de ralliement comme "Qui va aider son copain? Nous allons l’aider!" Mais aller plus loin, s’informer, suivre une formation, s’identifier comme quelqu’un qui peut aider une personne qui ne sait pas à qui s’adresser, c’est ça l’étape supplémentaire. C’est ça, le dévouement. C’est ça, le leadership. »

L’adjudant-chef Faucher a affirmé, pour sa part, que, bien que le programme Sentinelle ait été soutenu par le bureau de l’aumônier, le moral et le bien-être sont également une responsabilité de l’officier de service social, et leurs responsabilités sont étroitement liées. « L’une de nos principales responsabilités est de prendre soin de notre personnel; c’est le soin suprême qu’on peut donner aux gens, a ajouté l’adjudant-chef Faucher. Parfois, les gens traversent des épreuves, et il faut pouvoir le reconnaître par soi-même. Qui est le mieux placé pour reconnaître qu’une personne a des problèmes? Ses pairs. Les gens avec qui vous travaillez. Donc, si vous êtes formé à reconnaître les signes et les symptômes de la détresse, vous devenez extrêmement important. »

Bill McLeod est gestionnaire du Voxair, journal de la 17e Escadre Winnipeg.

 

Date de modification :