L’adjudant-chef Claude Faucher, athlète vétéran masculin de l’année 2020

Article de nouvelles / Le 8 janvier 2021

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Par Gloria Kelly

C’est lorsqu’il avait environ dix ans que l’adjudant-chef Claude Faucher, de la 17e Escadre Winnipeg, au Manitoba, a compris qu’il aimait courir. À douze ans, il participait déjà à sa première course sur route de 25 kilomètres. À son arrivée à l’école secondaire, il a découvert l’athlétisme. Le reste, peut-on dire, appartient à l’histoire.

L’adjudant-chef Faucher a récemment remporté le titre d’athlète vétéran masculin de l’année 2020 décerné par Athletics Manitoba pour souligner sa performance remarquable pendant la saison de course cross-country et intérieure de 2019-2020.

L’adjudant-chef Faucher reçoit ce titre peu après avoir fait son entrée au Tableau d’honneur des sports des Forces armées canadiennes (FAC) en 2019, un prix qui sert à saluer le dévouement de toute une vie à un sport qui a mené le militaire dans le monde entier pour représenter le Canada en tant que membre du personnel des FAC et que civil.

« Le conditionnement physique est une partie importante du mode de vie militaire et chacun doit trouver le programme qui lui convient, indique l’adjudant-chef Faucher. Trouvez votre créneau, travaillez-y et la forme physique suivra. Pour moi, la course à pied et l’entraînement complémentaire inhérents au fait d’être un athlète de haut niveau m’ont permis de rester en forme. »

Au fil des ans, l’adjudant-chef Faucher a fait des allers et retours entre la course sur route et l’athlétisme. Ayant atteint le niveau de vétéran et continué à participer à des compétitions d’athlétisme, il n’hésite pas à dire qu’il a fallu beaucoup de travail et de détermination pour maintenir le niveau de forme physique qui l’a mené à l’obtention de ce prix.

« Lorsque nous vieillissons, notre corps vieillit aussi inévitablement, ce qui nécessite des changements dans notre routine et nos programmes de remise en forme, indique-t-il. Ce que vous pouviez faire à 25 ans, vous ne pouvez pas nécessairement le faire en tant que vétéran. Vous devez écouter votre corps. Il vous fera savoir quand un changement s’imposera. » 

Les compétitions qui ont mené l’adjudant-chef Faucher à l’obtention de cette récompense ont toutes eu lieu avant que la COVID‑19 n’entraîne la fermeture des salles et centres de conditionnement physique.

Alors comment peut-on rester en forme et s’entraîner sans avoir accès aux salles et aux centres de conditionnement habituels?

« Il faut faire preuve d’innovation, dit l’adjudant-chef Faucher. À la 17e Escadre, l’équipe du gymnase prête du matériel et propose des programmes d’entraînement en ligne qui vous permettent d’utiliser les objets de la vie quotidienne à la maison pour établir une routine qui vous convient. »

Si vous êtes coureur, vous pouvez pratiquer votre sport à peu près n’importe quand à condition d’être habillé en fonction des conditions météorologiques qui, au Manitoba, en hiver, peuvent poser des difficultés.

« Le conditionnement physique et l’athlétisme peuvent être agréables et devraient l’être, mentionne l’adjudant-chef Faucher. J’aime courir; c’est un sport qui me procure une satisfaction personnelle et c’est un excellent moyen de réduire le stress. Ce qui compte, c’est trouver son équilibre. »

Au fil des ans, l’adjudant-chef Faucher a dû composer avec des blessures et des difficultés que doivent surmonter la plupart des coureurs de compétition, mais ces obstacles ne l’ont jamais arrêté. Il a appris à écouter son corps pour obtenir les meilleurs résultats possible.

L’adjudant-chef Faucher continuera-t-il à s’entraîner et à courir? « Oui, bien sûr. La course fait partie de ma vie et de ce que je suis, en plus d’être quelque chose que j’aime. »

Gloria Kelly fait partie de l’équipe des affaires publiques de la 17e Escadre Winnipeg.


 

Date de modification :